LA CONSERVATION PRÉVENTIVE

NORMES DE CONSERVATION

La conservation préventive est soumise à des normes auxquelles il faut se référer :

Norme XP X-002 Cette norme définit les caractéristiques des vitrines permettant de garantir une bonne préservation des fonds patrimoniaux. Les vitrines se doivent d’être un espace sécurisé et offrir un espace clos limitant les échanges d’air et de composants avec l’espace extérieur. En cas de nécessité la vitrine est équipée d’un système de contrôle et de régulation hygrométrique. Les éclairages utilisés doivent être exempts d’UV.

Norme NF Z40-010 Cette norme définit les prescriptions de conservation des documents graphiques et photographiques dans le cadre d’une exposition. Elle définit notamment les matériaux à proscrire et les matériaux adaptés dans la fabrication des vitrines d’exposition.

ISO 16245 : Concerne les critères de sélection pour les conditionnements cellulosiques de conservation à long terme.Conditionnement primaire : pochettes, chemises, enveloppes. Conditionnement secondaire : boîtes, classeurs.
Seul le type A de cette norme présente toutes les garanties nécessaires à la bonne conservation des œuvres et des documents

NF Z40-012 :concerne les critères de sélection pour les matériaux et conditionnements plastiques de conservation
à long terme.
Conditionnement primaire : pochettes, chemises, enveloppes.
Conditionnement secondaire : boîtes, classeurs.

ISO 9706 : concerne les critères de sélection pour les  papiers permanents support d’écriture.

NF Z40-014 : concerne les critères de sélection pour les papiers permanents pour la conservation à long terme des documents (hors photo).

PAT : Photo Activity Test.
Détermine si le papier ou le carton n’a pas d’influence négative sur une photographie.

ISO 11799 : préconisation pour l’environnement des collections dans la construction ou la rénovation des réserves et des magasins (Architecture, climat…).

LEXIQUE

MDF pour Medium Density Fiberboard, est également connu sous la dénomination de medium. Les panneaux de MDF sont élaborés à partir de bois feuillus ou résineux (écorcés afin de réduire le taux de silice), réduits en copeaux à l’aide d’une coupeuse-déchiqueteuse. Après une opération de défibrage à chaud, le mélange collant, constitué de plusieurs composants dont un liant ou colle, un catalyseur et éventuellement d’autres adjuvants, est projeté en fines gouttelettes sur l’ensemble fibre + vapeur. À l’issue d’un séchage, la matière fibreuse est pressée en panneaux. Matériau industriel récent, le MDF présente de multiples avantages.

PMMA (polyméthacrylate de méthyle) est un matériau thermoplastique transparent et rigide très recherché pour sa nature incolore et sa limpidité exceptionnelle. Inerte il est particulièrement apprécié poour le soclage des collections. Propriété optique : il possède un indice de transmission de la lumière de 92% pour une épaisseur de 3 mm (norme DIN 5036). Vieillissement : il a un excellent comportement face au vieillissement naturel. Film de protection :
les deux faces de ce PMMA sont protégées d’un film de polyéthylène (à retirer avant utilisation). Recyclage : il est facilement recyclable, ses chutes peuvent être incinérées.

EPOXY : peinture poudre cuite au four ultra-résistante et inerte. La peinture époxy est une peinture pour usage intense tous supports.  

HUMIDITÉ RELATIVE (HR ou RH en anglais) : rapport de la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air par la capacité d’absorption en eau de l’air dans les mêmes conditions. Le taux d’humidité relative est ce rapport exprimé en pourcentage.

LED : diode électroluminescente (DEL, en anglais : Light-Emitting Diode, LED). Lumière qui ne dégage pas d’U.V., disponible en plusieurs températures de couleur (blanc chaud, blanc neutre, blanc froid). Faible dégagement de chaleur, durée de vie 50 000 heures en moyenne. 

LUX : unité de mesure qui exprime un niveau d’éclairement.

LES DIFFÉRENTS VERRES :

Le verre feuilleté est un assemblage de plusieurs feuilles de verre et un ou plusieurs films de Butyral de polyvinyle (PVB) d’une épaisseur de 0,38 mm. Un verre 44.2 est l’assemblage de deux verres de 4 mm et de 2 films PVB. Ce type de verre présente de nombreux avantages en terme de conservation. Or, les films intermédiaires garantissent une protection aux rayons UV.
En cas de casse les films ne permettront pas au débris de se détacher ce qui protégera davantage vos objets de valeurs en vitrine.

Le verre float (ou verre plat) flotte sur l’étain et on obtient ainsi une surface égale et parfaitement lisse. La vitesse de refroidissement détermine l’épaisseur du verre et libère des surfaces polies.

Le verre ultra-clair : en abaissant la quantité de fer, le verre ainsi transformé devient totalement transparent pour une visibilité sans déformation de couleur des collections exposées.

Le verre anti-reflet : grâce à un traitement de surface totalement invisible pour conserver la qualité du verre ultra-clair vos œuvres sont vues sans aucun reflet. Le verre se fait totalement oublier pour un effet vu à l’œil nu.